COMPRENDRE ET APPRÉCIER LA LOI SUR LES LANGUES OFFICIELLES

8 h : Début de l’inscription – Petit déjeuner et réseautage

Raymond Théberge

Raymond Théberge est entré en fonction comme commissaire aux langues officielles en janvier 2018. Il était jusqu’à présent président de l’Université de Moncton. Il est titulaire d’un doctorat en linguistique de l’Université McGill et a travaillé avec des organisations communautaires et les gouvernements de l’Ontario et du Manitoba. Franco-manitobain, il est le premier commissaire qui ne soit pas originaire du Québec ou de l’Ontario.

Les langues officielles au Canada : Donner au passé un avenir

Jack Jedwab

Dr Jack Jedwab est présentement le président de l’Association d’études canadiennes (AEC) et de Metropolis Canada. Ce dernier gère la plus grande conférence sur l’immigration et sur l’intégration au pays. Dr Jedwab est également le rédacteur en chef de la revue Canadian Diversity. De 1994 à 1998, il a agi à titre de directeur de la succursale québécoise du Congrès juif canadien. Dr Jedwab est titulaire d’un doctorat en Histoire canadienne de l’Université Concordia.

La Loi sur les langues officielles de A à Z

Les avocates Marion Sandilands et Audrey Mayrand plongent dans le cœur de la Loi sur les langues officielles et vous explique tout ce que vous voulez savoir sur la LLO.

Marion Sandilands, B.A., M.A., B.C.L., LL.B.

Marion Sandilands pratique le contentieux civil, le droit constitutionnel et le droit administratif chez Conway Baxter Wilson LLP. Après son admission au barreau, elle a été assistante juridique de l’honorable Andromache Karakatsanis à la Cour suprême du Canada. Elle enseigne le droit du fédéralisme canadien à l’université d’Ottawa. Elle a plaidé devant la Cour suprême du Canada sur des questions de droit constitutionnel et de droits linguistiques.

Audrey Mayrand, B.C.L., LL.B.

Audrey Mayrand pratique le droit constitutionnel et administratif, avec une spécialisation en droits des minorités, chez Juristes Power à Montréal. Elle a été auxiliaire juridique auprès du juge Yves de Montigny, de la Cour d’appel fédérale, et de la juge Marie-Josée Bédard, de la Cour fédérale, et a exercé le droit administratif et constitutionnel dans le cadre d’un poste de conseillère juridique pour un tribunal fédéral. Elle a été conférencière invitée à l’Université d’Ottawa en matière de droit constitutionnel et de droits linguistiques au Québec, et a paru devant les tribunaux en matière de droits linguistiques.

 

Plénière sur la Partie VII

Joignez-vous à France Fortier, directrice, Opérations et coordination régionale, et Josée Grimard-Dubuc, directrice, Relations interministérielles et responsabilisation, du ministère du Patrimoine canadien alors qu’elles explorent la partie VII de la LLO en détail et qu’elles nous informent sur l’influence qu’elle a sur notre communauté. Modéré par la directrice générale du QCGN, Sylvia Martin-Laforge

France Fortier – Directrice, Opérations et coordination régionale

France Fortier occupe le poste de Directrice, Opérations et coordination régionale, à la Direction générale des langues officielles au ministère du Patrimoine canadien (PCH) depuis janvier 2018. Dans le cadre de ses fonctions, elle gère les programmes de subventions et contributions des programmes d’appui aux langues officielles et assure la mise en œuvre des initiatives du Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023.

France s’est jointe à PCH en 2003 à titre d’analyste des politiques et stratégies intergouvernementales et a occupé divers postes de gestionnaire au cours des douze dernières années, principalement à la Direction générale des langues officielles. Pendant son affectation au programme des Droits de la personne, elle a coordonné la première conférence ministérielle sur les droits de la personne en 29 ans et fait partie de la délégation canadienne pour la comparution du Canada devant le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations Unies. France a également veillé à la mise en œuvre de l’approche LEAN dans le cadre de demandes de financement, une approche pour laquelle elle a reçu le prix de l’Innovation des sous-ministres en 2017. Elle a étudié à l’Université du Maine, en France, où elle a obtenu une licence d’Anglais, mention Français langue étrangère, et a suivi l’ensemble des cours menant à une maîtrise en Français langue étrangère à l’Université de Rouen.

Josée Grimard-Dubuc – Directrice, Relations interministérielles et responsabilisation

Josée Grimard-Dubuc occupe le poste de directrice des relations interministérielles et de la responsabilisation (DRIR) à la Direction générale des langues officielles au ministère du Patrimoine canadien (PCH) depuis mars 2019. À titre de directrice de la DRIR, Josée est responsable de diriger les initiatives interministérielles afin de mettre en œuvre les dispositions législatives de la partie VII de la Loi sur les langues officielles (LLO), et de diriger la programmation interministérielle d’activités promotionnelles dans le cadre du 50e anniversaire de la LLO.

Avant de se joindre à Patrimoine canadien, Josée travaillait depuis 2014 au sein du Commissariat des langues officielles, en tant que gestionnaire de l’unité de soutien à la performance organisationnelle, ainsi que comme directrice adjointe par intérim pour la mesure du rendement des institutions fédérales à l’égard de la LLO. Elle y a notamment mis en œuvre et géré un cadre d’assurance de la qualité et de mesure du rendement pour les programmes de conformité, en plus d’obtenir une certification en amélioration des processus Lean/SixSigma et d’agir comme leader dans le changement de culture organisationnelle vers la gestion Lean et l’amélioration continue.

Josée a également œuvré au sein du Commissariat à la magistrature fédérale en tant que gestionnaire du programme de formation linguistique des juges de nomination fédérale, à l’Académie canadienne de la Défense nationale ainsi qu’à la Commission de la fonction publique, toujours dans le domaine des langues officielles.

Elle détient une maîtrise en Études françaises avec spécialisation en sociologie ainsi qu’un Baccalauréat en Études françaises avec formation complémentaire en sociologie de l’Université Laval.

Sylvia Martin-Laforge

Sylvia Martin-Laforge agit à titre de directrice générale du Quebec Community Groups Network (QCGN) depuis plus de 10 ans. Elle possède une vaste expérience au sein du gouvernement de l’Ontario et de la colline parlementaire. Elle s’est impliquée au cours de sa carrière dans un bon nombre de politiques et de programmes, dont la dualité linguistique et l’équité en emploi.

Dîner et réseautage

Table ronde sur la modernisation

L’ancien représentant du commissaire aux langues officielles au Québec et des leaders de trois groupes minoritaires de langue officielle demandent pourquoi les communautés devraient se préoccuper des plans actuels de modernisation de la Loi sur les langues officielles. La table ronde est composée des invités suivants : Le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnston, du président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), Carol Jolin et du président du QCGN, Geoffey Chambers. Modéré par Eva Ludvig, membre de conseil d’administration du QCGN.

Jean Johnson

Jean Johnson est un passionné de la francophonie albertaine et canadienne. Il a travaillé dans le domaine de l’éducation des adultes et en formation à distance tant en français qu’en anglais. M. Johnson a été président de Association Canadienne Française de l’Alberta (ACFA), l’organisme porte-parole de la francophonie albertaine, de 2004 à 2009 puis de 2013 à 2017 et a été élu président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada en juin 2017. Il s’est donné pour principal objectif de travailler à la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

Carol Jolin

Carol Jolin, président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), est actif dans la communauté franco-ontarienne depuis 1983 – d’abord comme moniteur de langues, puis comme enseignant dans la région du Niagara. Actif au sein de l’Association des enseignants franco-ontariens depuis 1992, il est ensuite devenu président local du conseil catholique du Centre-Est, puis président provincial en 2012. Il a siégé à de nombreux conseils d’administration, notamment AEFO, la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, Unique FM, et l’Assemblée franco-ontarienne, dont il est le président depuis octobre 2016.

Geoffrey Chambers

Geoffrey Chambers, président du Quebec Community Groups Network, s’intéresse au caractère culturel, géographique, historique, politique et institutionnel de la communauté anglophone du Québec et en a une connaissance générale. Grâce à sa participation au Conseil des minorités du Québec et à son rôle de fondateur d’Alliance Québec dans les années 80, Geoffrey a travaillé dur pour soutenir et promouvoir les intérêts de la communauté dans une période difficile et transitoire. Il a continué à travailler et à défendre les intérêts de la communauté dans les années 90 en s’impliquant dans l’Hôpital de Montréal pour enfants et en tant que vice-président, anglophone, du Parti libéral du Québec. Plus récemment, il a travaillé sur l’éducation et la politique de santé et de services sociaux.

Eva Ludvig

Avant de prendre sa retraite en 2014, Eva Ludvig a agi à titre de représentante du Québec pour le Commissariat aux langues officielles Eva a acquis une compréhension approfondie des besoins et des préoccupations de la communauté d’expression anglaise du Québec, ayant travaillé en étroite collaboration avec ses dirigeants sur des enjeux, tels que la vitalité communautaire et institutionnelle, le soutien à l’éducation de langue anglaise et ses écoles, ainsi que la reconnaissance et le soutien accru de la communauté par le gouvernement provincial et fédéral. Eva est une bénévole active au sein du système scolaire privé et a reçu la Médaille du jubilé de la Reine pour son travail auprès de la minorité linguistique du Québec.

Pause-café et santé

Conclusion

Raymond Théberge terminera la conférence en faisant un survol de ce que nous avons appris et les meilleures pratiques à adopter à l’avenir.