COMBIEN Y A-T-IL DE QUÉBÉCOIS D’EXPRESSION ANGLAISE PARMI NOUS?

Dans notre dernier blogue, nous avons expliqué quelles étaient les différentes variables dont se sert Statistique Canada pour classer les groupes linguistiques en situation minoritaire. Nous avons abordé la question de la langue maternelle, de la langue parlée le plus souvent à la maison et de la première langue officielle parlée (PLOP). Nous avons également décrit comment ces variables permettent d’utiliser la langue comme marqueur de l’identité culturelle (identité de groupe) ou de faire le suivi de l’usage d’une langue.

Comme de nombreux organismes communautaires desservant le Québec d’expression anglaise, le Quebec Community Groups Network (QCGN) utilise la première langue officielle parlée (PLOP) pour déterminer la taille de notre communauté linguistique en situation minoritaire. Cette approche permet de refléter plus précisément la diversité de notre communauté, car la PLOP inclut des personnes de langue maternelle autre que l’anglais, qui utilisent cette langue comme langue principale. Elle est aussi plus représentative de la population qui a besoin de services en anglais.

Lire la suite

Langues officielles : les anglophones du Québec rejettent la position de Legault

La communauté anglophone du Québec affirme ne pas faire confiance au gouvernement provincial en matière de protection de ses droits linguistiques et rejette toute diminution du rôle du fédéral dans ce domaine.

Dans un document publié vendredi, le gouvernement Legault a déclaré qu’il détenait en premier lieu  la responsabilité d’assurer la vitalité de la communauté anglophone au Québec et de répondre à ses préoccupations et enjeux particuliers. Read more (In French Only)

Loi sur les langues officielles: Ottawa doit protéger le français d’abord, martèle Québec

Alors qu’Ottawa s’apprête à moderniser sa Loi sur les langues officielles (LLO), Québec avise le fédéral d’accorder à la langue de Molière un traitement préférentiel. En fait, selon le gouvernement de François Legault, seule la langue française est minoritaire au Canada.

C’est l’essentiel des constats faits par la ministre des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Sonia LeBel, dans une lettre adressée à son homologue Mélanie Joly. Le document, qui compte cinq «orientations», presse le gouvernement Trudeau d’officialiser le statut du français comme seule langue officielle minoritaire au Canada.

Lire la suite

Déclaration du commissaire aux langues officielles à propos de la position du gouvernement du Québec sur la modernisation de la Loi sur les langues officielles

Gatineau, Québec – Raymond Théberge, commissaire aux langues officielles, a fait la déclaration suivante aujourd’hui :

« J’ai pris connaissance aujourd’hui du positionnement du gouvernement du Québec par rapport à la modernisation de la Loi sur les langues officielles. Je suis heureux de constater que les deux ordres de gouvernement travaillent de concert et de façon harmonieuse dans le but de moderniser la Loi.

Je suis d’avis que la situation du français au pays est vraiment unique. Protéger la langue et la culture de plus de 8 millions de francophones du Canada dans une mer de plus de 300 millions d’anglophones de l’Amérique du Nord est un défi de taille. C’est toutefois fondamental pour la dualité linguistique et l’identité culturelle du Canada.

La Loi sur les langues officielles protège les droits de toute la population canadienne de recevoir des services dans la langue officielle de son choix, et ces droits sont garantis tant pour les francophones que pour les anglophones.

Lire la suite

PARLONS CHIFFRES : COMMENT CALCULE-T-ON LE NOMBRE DE COMMUNAUTÉS?

Les statistiques sont utilisées pour brosser un tableau, raconter une histoire. La question que l’on se pose est la suivante : quelles sont les statistiques présentées, comment sont-elles utilisées et à quelles fins? En fait, ce sont des instruments employés à la discrétion de l’auteur.

Les Canadiens portent un intérêt particulier aux statistiques qui racontent notre histoire linguistique. Nous accordons une attention spécifique aux statistiques relatives à nos deux langues officielles et aux langues des peuples autochtones.

Lorsque l’on examine les données linguistiques, il est important de considérer deux choses : ce qui est mesuré (la variable) et la région mesurée (la géographie).

Par exemple, les données qui catégorisent les individus par langue maternelle — la première langue apprise et encore comprise au moment de la collecte des données — sont le plus souvent utilisées par les auteurs qui examinent la langue et ses liens à la culture ou l’appartenance à un groupe ethnolinguistique bien précis.

Un auteur, qui se concentre sur l’utilisation de la langue, choisit entre des variables telles que la langue parlée régulièrement à la maison, la langue parlée au travail ou la connaissance d’une langue.

Lire la suite

Le Canada ne doit pas abandonner son leadership en matière de langues officielles

Montréal, 5 février 2021 – Le gouvernement du Canada ne doit pas renoncer à ses obligations juridiques et morales à l’égard de la dualité linguistique canadienne et de l’appui à nos communautés francophones et anglophones en situation minoritaire.

Dans une lettre adressée à la ministre des langues officielles, Mélanie Joly, la ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Sonia LeBel, affirme que le français est la seule langue officielle minoritaire dans l’ensemble du Canada. La ministre LeBel proposait une vision québécoise sur la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

Lire la suite

Langues officielles: discordances apparentes entre Joly et LeBel

Bien que Mélanie Joly ait accueilli poliment les demandes du gouvernement du Québec, la ministre fédérale et son homologue Sonia LeBel ne parlent visiblement pas le même langage à l’approche d’une importante réforme de la Loi sur les langues officielles. Read more (In French only)

Position du gouvernement du Québec sur la modernisation de la Loi sur les langues officielles

La Loi sur les langues officielles (LLO) représente la vision fédérale du bilinguisme et de la dualité linguistique au Canada. Sa réforme ne peut être considérée comme de simples modifications législatives. Par les objectifs et les valeurs constitutionnelles qu’elle incarne, la LLO revêt une grande importance pour la fédération canadienne. En outre, en tant que véhicule d’un projet de société, elle se doit de respecter la spécificité du Québec eu égard à la langue et de considérer son caractère distinct. Le Québec est le seul territoire en Amérique du Nord avec une population francophone majoritaire et une population anglophone minoritaire.

Lire la suite

Modernisation de la Loi sur les langues officielles : le Québec fait part de ses cinq orientations au gouvernement fédéral

Québec, le 5 février 2021 – Dans le contexte des travaux de modernisation de la Loi sur les langues officielles (LLO), annoncés par le gouvernement fédéral, la ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Mme Sonia LeBel, fait part de l’approche portée par le gouvernement du Québec et des grandes orientations travaillées en collaboration avec le ministre responsable de la Langue française, M. Simon Jolin-Barrette, afin d’assurer une meilleure prise en compte de la situation particulière de la langue française au Canada.

Lire la suite