L’ASSEMBLÉE NATIONALE ADOPTE LE PROJET DE LOI 96

Hier, les membres de l’Assemblée nationale ont prononcé leurs derniers discours et émis des remarques sur le projet de loi 96, Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français, ainsi que sur les commentaires de la Commission de la culture et de l’éducation, qui avait analysé le projet de loi article par article.

Lire la suite

Déclaration de L’honorable Marlene Jennings, C.P. Présidente Quebec Community Groups Network concernant l’adoption du projet de loi 96

Depuis plus d’un an, le QCGN met tout en œuvre pour signifier au gouvernement du Québec des lacunes du projet de loi 96, Loi sur langue officielle et commune du Québec, le français. Malheureusement, nos préoccupations tout comme celles d’un grand nombre de Québécois, dont des organismes représentant les secteurs des affaires, de l’éducation, de la santé, des services sociaux, des droits de la personne et du droit, ont été ignorées.

Lire la suite

Une société normale

Bien que le QCGN se soit prononcé en faveur du français comme langue officielle et commune du Québec, le chroniqueur du Devoir Robert Dutrisac accuse l’organisme d’hypocrisie en se prononçant contre le projet de loi 96. Dutrisac critique ce qu’il appelle la volonté du QCGN de maintenir le “statu quo”.

Lire la suite

(Vidéo) Les aînés anglophones vivant à l’extérieur de Montréal déplorent l’accès limité aux journaux de langue anglaise

Les résidents anglophones de l’extérieur de la grande région de Montréal disent se sentir coupés, voire abandonnés. Depuis des mois, ils n’ont pas pu mettre la main sur les publications de la plupart des journaux de langue anglaise.

« Cela affecte vraiment la vitalité de notre communauté en termes d’accès à ce qui se passe », déclare Eva Ludvig, membre du conseil d’administration du Quebec Community Groups Network.

Regarder ici

Le projet de loi 96 : Cinq raisons pour lesquelles la réforme de la loi linguistique du Québec suscite la controverse

Une manifestation contre la révision proposée par le Québec de sa loi sur la langue a attiré une grande foule à Montréal samedi.

Marlene Jennings, présidente du Quebec Community Groups Network, un groupe de défense des intérêts des anglophones, affirme que la loi pourrait empêcher des centaines de milliers d’anglophones d’avoir accès à des soins de santé dans leur langue.

Lire la suite

Projet de loi C-13 : Mémoire du QCGN présenté au Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes

Le projet de loi C-13 n’exprime pas ce que réclamaient les minorités de langue officielle. Avec cette législation, le gouvernement fédéral s’apprête à abandonner un demi-siècle de politique en matière de langues officielles et à transformer la LLO en une loi visant la protection et la promotion d’une seule langue officielle.

Lire la suite

Les opposants au projet de loi 96 répandent de la « désinformation » : Legault

Le premier ministre François Legault a accusé les opposants au projet de loi 96 de se livrer à de la « désinformation », affirmant qu’il a entendu ces derniers jours de nombreuses personnes exprimer des préoccupations au sujet du projet de loi qui ne sont tout simplement pas vraies.

Réagissant aux commentaires de M. Legault, la présidente du Quebec Community Groups Network, Marlene Jennings, a retourné la situation, affirmant que le gouvernement diffuse également de fausses informations.

Lire la suite

Anglophone employment concerns as passing of Quebec’s Bill 96 looms

Le stéréotype selon lequel les anglophones du Québec sont riches, prospères et homogènes est un mythe, affirme Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du QCGN.

Lire la suite

MARLENE JENNINGS SUR LA MANIFESTATION DE CE MATIN CONTRE LA LOI 96

La présidente du QCGN, Marlene Jennings, parle du rassemblement de samedi contre le projet de loi 96 à l’émission “Weekends with Ken”.

Lire la suite

L’ASSEMBLÉE NATIONALE REVIENT SUR LA RÈGLE DES « TROIS COURS DU PROGRAMME ENSEIGNÉS EN FRANÇAIS » DANS LES CÉGEPS ANGLOPHONES

Au cours des deux derniers jours, l’Assemblée nationale a discuté du projet de loi 96, Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français et des commentaires de la Commission de la culture et de l’éducation, qui avait auparavant examiné le projet de loi article par article.

En présentant le projet de loi mercredi, Mathieu Lévesque, député de la Coalition Avenir Québec (CAQ), a souligné les différents « piliers » touchés, dont l’exemplarité de l’État, les entreprises, le travail, l’enseignement supérieur et la gouvernance linguistique. Concernant les cégeps, le député a affirmé qu’aucun autre gouvernement n’avait eu le courage d’agir sur la question de la langue française au sein des cégeps.

Lire la suite