LANGUES OFFICIELLES : JUSTIN TRUDEAU A « CHOISI LE CAMP » DES ANGLOPHONES

Avec les changements spectaculaires proposés à la Loi sur les langues officielles, les droits linguistiques de la communauté anglophone du Québec sont actuellement traités avec dédain tant par le gouvernement fédéral que par la communauté francophone majoritaire de la province, déclare Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du Quebec Community Groups Network (QCGN), à ONfr. Geneviève Tellier, politologue à l’Université d’Ottawa, adopte un point de vue différent.

Lire la suite

Le Québec forme un « groupe d’action » sur la langue française pour arrêter le « déclin ».

La directrice générale du QCGN, Sylvia Martin-Laforge, affirme que le groupe d’action créé par le ministre québécois de la langue française, Jean-François Roberge, devrait consulter les Québécois d’expression anglaise avant de prendre des mesures concrètes pour protéger davantage le français.

Regarder plus

Lettres à l’éditeur : « Les soins de santé privés permettront l’innovation et amélioreront le système de santé canadien ». Le Canada a-t-il besoin de concurrence ?

Bien que la récente critique du premier ministre Justin Trudeau à l’égard de l’utilisation de la clause dérogatoire par les gouvernements du Québec et de l’Ontario soit admirable, « les Québécois anglophones demeurent inquiets que le gouvernement fédéral adopte une utilisation proactive de la clause dérogatoire par le biais de sa proposition de mise à jour de la Loi sur les langues officielles », peut-on lire dans une lettre de la présidente du QCGN, Eva Ludvig, adressée au Globe and Mail.

Lire la suite

Une bombe à retardement constitutionnelle

Le gouvernement fédéral semble passer à côté d’une bombe à retardement constitutionnelle pour éviter de provoquer le premier ministre François Legault, tout en ignorant les conséquences périlleuses que son approche actuelle pourrait entraîner, écrivent Eva Ludvig et Joan Fraser, respectivement présidente et membre du conseil du QCGN.

Lire la suite

Opinion : Une « attaque frontale » contre les Québécois ? C’est par Legault, sur les droits

La récente crise colère sur Twitter du premier ministre Legault « ne devrait pas dissuader le gouvernement Trudeau de demander à la Cour suprême du Canada de statuer sur la clause dérogatoire », écrit Joan Fraser, ancienne sénatrice et rédactrice en chef de la Gazette de Montréal, ainsi que membre actuel du conseil d’administration du QCGN.

Lire la suite

LETTRE OUVERTE : Le budget doit s’attaquer au sous-financement des groupes communautaires anglophones

« Les organismes sans but lucratif qui desservent les Québécois d’expression anglaise sont gravement sous-financés par rapport aux groupes francophones, et donc souvent incapables de fournir des services importants et parfois essentiels », peut-on lire dans une lettre ouverte du QCGN.

Lire la suite

« Considérablement sous-financé » : Un groupe anglophone demande un soutien accru du Québec

Les groupes communautaires représentant les Québécois d’expression anglaise « ont eu l’impression d’être entendus » lors de la consultation pré-budgétaire avec le ministre provincial des Finances Eric Girard, déclare la directrice générale du QCGN Sylvia Martin-Laforge. Le QCGN a demandé un financement plus équitable des services en anglais au cours de la réunion.

Lire la suite

Le réseau anglophone demande au Québec de tenir des audiences sur l’impact économique de la loi 96.

« Ce fut une bonne rencontre », déclare la directrice générale du QCGN, Sylvia Martin-Laforge, à propos de la consultation pré-budgétaire avec le ministre des Finances du Québec, Eric Girard. Le QCGN a demandé un financement plus équitable des services en anglais, ainsi que la tenue d’audiences approfondies sur les impacts négatifs potentiels de la loi 96.

Lire la suite

Les municipalités du Québec s’engagent à conserver leur statut bilingue

Plusieurs municipalités du Québec dont la population anglophone est inférieure à 50 pour cent ont annoncé leur intention de conserver leur statut bilingue. Le fait que des villes ayant une population anglophone, même fractionnée, protègent les droits de leurs citoyens à accéder aux services en anglais envoie un message fort au gouvernement du Québec, affirme la directrice générale du QCGN, Sylvia Martin-Laforge.

Lire la suite

Robert Libman : Prévisions pour les anglos du Québec : nuages d’orage venant de l’ouest

Alors que 2022 a été une année de tension linguistique pour les Québécois anglophones, on s’attend à ce que la même chose se produise cette année sous la forme du projet de loi C-13, écrit le chroniqueur Robert Libman. Le Quebec Community Groups Network demande au Comité permanent des langues officielles du Sénat de renvoyer le projet de loi au Comité des affaires juridiques et constitutionnelles.

Lire la suite