François Legault inquiète les anglophones

« C’est un climat très très inquiétant. » Plusieurs membres influents de la communauté anglophone dénoncent des relations difficiles avec un gouvernement Legault jugé « déconnecté ». Au coeur du problème : un manque de sensibilité de Québec envers les minorités, disent-ils.

Lire la suite

Réplique de Geoffrey Chambers à la chronique de Mathieu Bock-Côté

Réplique de Geoffrey Chambers, Président du Quebec Community Groups Network, à la chronique La trahison de Mathieu Bock-Côté publié le 6 juillet, 2019 dans le Journal de Montréal.

La chronique de Mathieu Bock-Côté au sujet de l’entente récente entre les Franco-Ontariens, les Acadiens du Nouveau-Brunswick et la communauté de langue anglaise du Québec est la parfaite illustration de la raison pour laquelle autant de membres de notre communauté ne se sentent pas toujours les bienvenus dans leur province natale. Le mépris avec lequel il fait référence à notre contribution au succès social, économique, politique et culturel du Québec au 21e siècle frise la haine raciale.

 On entend souvent dire que bon nombre de Québécois d’expression anglaise possèdent les outils et les moyens de prospérer ailleurs. La plupart d’entre nous sommes restés ici ou sommes venus ici non pas parce que nous le devions, mais parce que nous sommes chez nous ici au Québec. Nous sommes des Québécois engagés, non pas des intrus sous une influence étrangère nocive qui méritent d’être ridiculisés et méprisés. Les propos insultants et humiliants de Bock-Côté quant à nos efforts d’appui et de défense du fait français dans le reste du Canada a pour effet de nous rejeter en tant que Québécois de souche et cherchent à empoisonner tout dialogue constructif entre les groupes linguistiques.

Lire la suite

Un juge rejette la demande d’interrompre le transfert de deux écoles anglophones de Montréal vers le système francophone

Un juge de la cour supérieure a rejeté une demande d’injonction déposée par la English Montreal School Board (EMSB) afin d’empêcher le transfert de deux école de l’est de l’île vers le système surpeuplé francophone. La commission scolaire croit que la décision du gouvernement de retirer ces écoles viole les droits de la minorité linguistiques garantis par la constitution. Lors d’une entrevue avec la Canadian Press, le président du QCGN, Geoffrey Chambers, a dit qu’il « espère et s’attend à » ce que la EMSB poursuive ses efforts. « Ce n’est pas le seul groupe de jeunes qui devront faire face à ceci », signale-t-il. « Si nous n’établissons pas une limite quant aux interventions du gouvernement, ces problèmes vont simplement continuer à se manifester ».

Lire la suite (en anglais seulement)

Droits de la minorité linguistique : les Angos et les Francos coopèrent

Lors d’une entrevue en direct avec Breakfast Television, le président du QCGN, Geoffrey Chambers, commente la décision de la cour supérieure qui refuse une injonction afin d’empêcher le transfert forcé de deux écoles anglophones de Saint-Léonard vers le système surpeuplé francophone, ainsi qu’une entente de coopération entre le QCGN et deux groupes minoritaires de langue officielle qui représentent les Franco-Ontariens et les Acadiens du Nouveau-Brunswick.

Voir l’entrevue (en anglais seulement)

L’illusion de la symétrie entre les minorités linguistiques du Canada

Les politicologues Rémi Léger, Linda Cardinal et Michel Doucet commentent, suite à un partenariat entre le Quebec Community Groups Network, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario et la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick que la symétrie entre  les minorités francophones et anglophones n’est qu’une illusion, car d’après eux, certaines communautés sont plus minoritaires que d’autres.

Lire la suite

La SANB défend son entente avec les Anglos-Québécois et les Francos-Ontariens

Le président de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, Robert Melanson, ne regrette pas sa décision de s’unir avec l’Assemblée de la Francophonie de l’Ontario et le Quebec Community Groups Network. Il y a des différences claires entre les deux communautés, mais elle se battent pour une cause commune, dit-il.

Lire la suite

Alliance avec les anglophones du Québec: l’AFO a raté le coche

Les Francophones de l’Ontario et les Anglophones du Québec s’unissent sur des dossiers pressants, telles que la modernisation de la Loi sur les langues officielles et l’éducation en langue minoritaire, mais, selon Sébastien Pierroz de ONfr,  officialiser la relation va trop loin.

Lire la suite

La relation paradoxale du Québec et de la francophonie canadienne

Dans la foulée d’une entente signée entre le Quebec Community Groups Network, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario et la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, les politicologues Stéphanie Chouinard et Serge Miville commentent les contradictions fondamentales entre les communautés minoritaires de langue anglaise et les communautés francophones de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick. 

Lire la suite

Macpherson : François Legault fait le procès contre sa propre proposition

Dans sa chronique cette semaine, Don Macpherson estime que François Legault fait le procès contre la proposition de son gouvernement d’abolir des commissions scolaires en laissant entendre que les commissions scolaires anglophones devraient être abolies parce qu’elles peuvent aller en cour pour défendre les écoles de la communauté d’expression anglaise.

Lire la suite (en anglais seulement)

Le rapprochement des Franco-Ontariens et des Acadiens avec les Anglo-Québécois divise

L’entente signé entre le Quebec Community Groups Network, la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick et l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario a été au cœur d’un certain nombre d’échanges enflammés sur les réseau sociaux. Plusieurs doutent de la pertinence et de l’efficacité d’une telle entente.

Lire la suite