Le QCGN conclut sa 24e assemblée générale annuelle armé d’un plan pour faire face aux menaces du gouvernement

Montréal, le 17 juin 2019 – Le Quebec Community Groups Network a conclu sa 24e assemblée générale annuelle, prêt à faire face à l’hostilité de la Coalition Avenir Québec, un gouvernement qui met en péril les droits fondamentaux de notre communauté minoritaire.

« Le programme du gouvernement constitue une attaque contre les droits de notre communauté à divers égards », déclare le président du QCGN, Geoffrey Chambers. Il a évoqué la menace de suppression de nos commissions scolaires élues démocratiquement, les mesures législatives interdisant aux personnes minoritaires de porter des signes religieux au travail et l’imposition de divers obstacles qui gênent l’accès aux services de santé et de services sociaux dans notre langue.

Lire la suite

La communauté de langue anglaise est en profond désaccord avec le projet de loi du gouvernement sur la laïcité

Montréal, le 23 mai 2019Une nette majorité de Québécois d’expression anglaise n’appuie pas les restrictions imposées aux fonctionnaires qui porteraient des symboles religieux. Cette conclusion s’impose selon un sondage récent sur les attitudes des Québécois à l’égard du projet de loi sur la laïcité du gouvernement Coalition Avenir Québec.

Un suréchantillon des Québécois d’expression anglaise tiré du sondage de l’Association d’études canadiennes-Léger Marketing démontre qu’une majorité importante d’Anglophones estime que le projet de Loi 21 enfreint la Charte québécoise des droits et libertés et qu’il appartient aux tribunaux de décider s’il constitue une violation des droits fondamentaux des Québécois.

« Ces chiffres démolissent l’affirmation du gouvernement qu’un grand nombre de Québécois de langue anglaise appuie ce projet de loi, » signale Geoffrey Chambers, président de Quebec Community Groups Network. « Nous incitons le gouvernement à revoir sa décision d’adopter de la législation qui créera des profondes divisions au Québec. »

Lire la suite

QCGN appuie l’appel du Commissaire pour une Loi sur les langues officielles plus efficace

Montréal, le 9 mai 2019 – Le Quebec Community Groups Network se réjouit des recommandations du Commissaire aux langues officielles de moderniser la Loi sur les langues officielles qui avancent la vitalité des minorités linguistiques et qui dirigent les institutions fédérales à respecter leurs engagements envers la population canadienne.

Le Commissaire Raymond Théberge a proposé aujourd’hui des changements législatifs et de nouveaux cadres réglementaires dans des domaines tels que la justice, les communications avec et services pour le public, la gouvernance, la conformité et la promotion des deux langues officielles du Canada.

Le QCGN accueille favorablement l’invitation de Théberge pour plus de transparence et des définitions de la Partie VII de la Loi qui oblige des départements et institutions fédérales à appuyer la vitalité des communautés linguistiques officielles minoritaires ; et la Partie VI, qui engage le gouvernement du Canada à s’assurer que les Canadiens de langue anglaise et de langue française aient des chances égales d’emploi et d’avancement au sein des institutions fédérales.

Lire la suite

Les communautés anglophones s’allient pour lutter pour le maintien des commissions scolaires démocratiquement élues

Montréal, le 25 avril 2019 – Des dirigeants et des organismes communautaires représentant les Québécois d’expression anglaise ont formé une vaste alliance provinciale pour soutenir les commissions scolaires démocratiquement élues et convaincre le gouvernement de les maintenir.

APPELE-Québec – l’Alliance pour la promotion de l’enseignement dans les écoles publiques de langue anglaise au Québec – est une vaste coalition à l’échelle du Québec créée pour promouvoir l’existence continue des commissions scolaires anglophones gouvernée par des commissaires démocratiquement élus par l’ensemble de la communauté d’expression anglaise. APPELE-Québec se compose actuellement de 16 organisations de soutien et de neuf groupes d’observateurs, et cette nouvelle alliance connaît une forte expansion.

« Notre communauté est vivement préoccupée par l’intention déclarée du gouvernement du Québec d’abolir les commissions scolaires et leurs élections, a déclaré l’ancien député Geoffrey Kelley, président de APPELE-Québec. Nous croyons comprendre que cette loi est en voie de préparation sans qu’il y ait eu de participation officielle de la communauté d’expression anglaise. »

Lire la suite

Améliorer l’accès à la justice pour les communautés linguistiques en situation minoritaire au Québec

Les Canadiens et les Canadiennes s’attendent à ce que la langue ne soit pas un obstacle à l’accès à la justice. C’est pourquoi le gouvernement du Canada prend des mesures concrètes pour soutenir les communautés de langue officielle en situation minoritaire dans leurs interactions avec le système de justice.

Aujourd’hui, l’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé le soutien du gouvernement du Canada au projet du Quebec Community Groups Network (QCGN) axé sur les personnes, et qui vise à améliorer l’accès à la justice en anglais au Québec. 

Lire la suite

QCGN est content de l’appui renouvelé pour les Québécois d’expression anglaise

Montréal, le 21 mars 2019 – Le Quebec Community Groups Network est content que dans son budget provincial d’aujourd’hui, le gouvernement Coalition Avenir Québec investit plus d’argent dans notre communauté.

Le budget augmente les fonds alloués au Secrétariat aux relations avec les Québécois d’expression anglaise pour le prochain exercice de 3 millions $ à 5,5 millions $. Entre autres dispositions, le budget pour le Programme d’appui aux organismes desservant les communautés d’expression anglaise passera de 2 millions $ à 4,4 millions $, soit plus que le double. 

Lire la suite

QCGN a hâte de participer aux audiences sur la modernisation de la Loi sur les langues officielles

Montréal, le 11 mars 2019 Quebec Community Groups Network se réjouit de participer aux consultations nationales que la Ministre des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, entreprend sur la modernisation de la Loi sur les langues officielles, et commémore avec tous les Canadiens le 50ième anniversaire de cette loi clé.

« La Loi sur les langues officielles est un lien essentiel pour la communauté d’expression anglaise, » de dire Geoffrey Chambers, président de QCGN. « C’est la seule loi concernant les droits linguistiques qui défend les intérêts linguistiques de la communauté anglophone. Cela dit, cette Loi, qui date d’y il a un demi-siècle, est quelque peu désuète et a un besoin criant d’être mise à jour. Nous souhaitons particulièrement que le Québec d’expression anglaise participe à ces réunions et ces assemblées locales annoncées aujourd’hui par la ministre. Nous devons nous assurer que notre voix soit entendue. »

Au cours des dernières années, QCGN et ses homologues francophones à travers le pays se sont impliqués activement dans les discussions sur la modernisation de la Loi, y compris lors des audiences de comités des langues officielles de la Chambre des communes et du Sénat. QCGN s’impatiente maintenant d’apporter sa contribution à la ministre, qui est chargée de rédiger les propositions du gouvernement pour moderniser la Loi. (Lire notre brève ici).

Lire la suite

Le QCGN demande au premier ministre Legault de soutenir la communauté d’expression anglaise

Montréal, le 15 février 2019 – Vendredi, lors de sa première rencontre avec le premier ministre François Legault depuis son élection en octobre dernier, le Quebec Community Groups Network (QCGN) a lancé un appel au gouvernement de la Coalition Avenir Québec pour qu’il favorise l’établissement d’un environnement de travail collaboratif, propre à assurer la vitalité et la pérennité de l’avenir des Québécois d’expression anglaise.

Lors d’un d’entretien en personne empreint de cordialité, les représentants du QCGN ont rappelé au premier ministre Legault, également ministre responsable du Secrétariat aux relations avec les Québécois d’expression anglaise, que notre communauté est préoccupée par la mise en application stricte de la Charte de la langue française, à savoir le retrait de l’affichage en anglais dans les hôpitaux. Les membres de nos communautés diversifiées sont également profondément troublés par le projet d’interdiction de tout symbole religieux.

Le QCGN a réaffirmé que la communauté d’expression anglaise du Québec fait partie intégrante du passé, du présent et de l’avenir de la province et qu’elle constitue un élément fondamental de sa culture, de son histoire et de son patrimoine. « Comme citoyens à part entière du Québec, nos membres d’expression anglaise doivent détenir une chance égale de participer pleinement à la vie sociale, culturelle, économique et politique de la province et d’y contribuer », a déclaré le président du QCGN Geoffrey Chambers.

Lire la suite

La fermeture de Riverdale, une mesure déstabilisante et fâcheuse estime le QCGN

Montréal, le 28 janvier 2019 – Le flot continu de garanties du gouvernement du premier ministre François Legault qui dit tenir compte des intérêts de la communauté québécoise d’expression anglaise vient d’être contredit par certaines de ses mesures, et une fois de plus, par la soudaine élimination de l’école secondaire Riverdale de notre système scolaire anglophone.

« Alors que le gouvernement du Québec parle de manière plutôt positive et souvent encourageante du respect des intérêts de notre communauté, il ne comprend visiblement pas ce que signifient les droits des minorités linguistiques ou il s’en soucie fort peu », a déclaré Geoffrey Chambers, président du Quebec Community Groups Network (QCGN), à la suite de l’annonce faite aujourd’hui dans les médias.

Cette décision extrêmement perturbatrice, visant à forcer la dispersion des 450 élèves d’expression anglaise de Riverdale dans ce qui reste du réseau de la Commission scolaire Lester B. Pearson avant la prochaine rentrée scolaire, est nettement abusive. M. Chambers a ajouté : « Elle fait carrément fi de la politique de longue date touchant les fermetures d’écoles qui, pour une excellente raison, exige le recours à une consultation publique dans le cadre d’un processus approfondi et judicieux de 18 mois. Le fait que le gouvernement du Québec contourne les règles de sa propre loi sur l’éducation en exerçant un pouvoir extraordinaire (invoquant l’article 477.1.1 de la Loi sur l’instruction publique) est une décision dangereuse, déstabilisante et mal avisée.

M. Chambers poursuit : « Le gouvernement emploie ici une force abusive, et la question est de savoir où et comment il s’en servira de nouveau. La fermeture de Riverdale veut dire que, malgré toutes ces belles paroles, il pourrait y avoir d’autres applications du droit préférentiel exercé par le ministre responsable. Cela indique sans aucun doute que ces fameux nouveaux centres de services qui remplaceront les commissions scolaires seront incapables de protéger les intérêts de notre communauté. »

Lire la suite

Le QCGN n’est pas d’accord avec l’interprétation de François Legault en ce qui concerne l’affichage en anglais dans les hôpitaux

Montréal, 10 janvier 2019 – La déclaration du premier ministre François Legault sur le fait que les Québécois d’expression anglaise ont droit à des services dans leur propre langue, mais pas à l’affichage en anglais est fausse. La Loi 101 n’interdit d’aucune façon l’usage de l’anglais sur l’affichage dans les hôpitaux car elles concernent la santé et la sécurité, soutient le président du Quebec Community Groups Network, Geoffrey Chambers.

« C’est insensé de débattre que tu as accès aux services de santé et aux services sociaux si tu ne sais pas où les services sont situés », a commenté M. Chambers. « De ne pas clairement afficher un service est un obstacle à celui-ci. Si tu ne peux pas trouver le service, il n’est pas disponible pour toi. »

Dans un communiqué de presse diffusé uniquement en français, la régie régionale de la santé à Lachute, Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides, a annoncé en décembre qu’elle retirait l’ensemble de l’affichage en anglais à l’intérieur de l’hôpital afin de se conformer avec La charte de la langue française du Québec. Cette décision fut prise suite à une intervention de l’Office québécois de la langue française.

Lire la suite