Le projet de refonte de la Loi 101 ne tient nullement compte des droits et libertés fondamentaux de la personne

Le Quebec Community Groups Network déplore que les changements proposés à la Charte de la langue française bafouent les droits fondamentaux de la personne et il estime qu’ils saperont la vitalité de la communauté d’expression anglaise en situation minoritaire.

« La portée des changements législatifs proposés est plus vaste que nous ne l’aurions jamais imaginée », déclare Marlene Jennings, présidente du QCGN, après avoir fait un examen rapide du projet de loi no 96, Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français.

Lire la suite

Les municipalités bilingues réclament “équilibre et respect” à l’approche de la réforme linguistique au Québec

Un groupe de municipalités de banlieue ayant un statut bilingue appelle à l'”équilibre” et au “respect” avant la réforme majeure de la langue qui doit être présentée au Québec aujourd’hui.

Marlene Jennings, directrice du Quebec Community Groups Network, ou QCGN, a déclaré qu’elle trouvait “très intéressant” que le statut bilingue de certaines municipalités puisse changer, étant donné la position historiquement de la CAQ.

Lire la suite

Le commissariat aux langues du Canada dit partager les préoccupations des anglophones

Le commissariat aux langues officielles du Canada déclare qu’il partage les préoccupations de la minorité anglophone du Québec concernant les réformes proposées aux politiques linguistiques fédérales.

“Je partage les préoccupations de la communauté anglophone du Québec, qui craint que l’ajout d’éléments asymétriques à la loi ne compromette l’égalité de statut du français et de l’anglais”, a déclaré M. Théberge dans un communiqué.
“Je recommande donc fortement au gouvernement de mettre l’accent sur l’égalité réelle plutôt que sur l’asymétrie législative afin de protéger les communautés de langue officielle en situation minoritaire partout au Canada et de favoriser le développement et la vitalité des deux langues officielles du Canada.”

Lire la suite

Les recommandations du rapport Laurent sur la protection de la jeunesse auraient dû être formulées depuis longtemps, selon des groupes.

Les groupes travaillant dans le domaine de la protection de la jeunesse ont salué lundi le rapport de Régine Laurent comme un moyen de remédier enfin aux défaillances du système qui perdurent depuis des décennies.

Le rapport préconise la création d’une charte des droits des enfants et d’un commissaire chargé de veiller au respect de ces droits. Il préconise également un virage vers la prévention et une augmentation des ressources pour les communautés minoritaires, notamment les anglophones, les communautés ethnoculturelles et les communautés autochtones.

Le Quebec Community Groups Network a déclaré qu’il était heureux que ses préoccupations spécifiques à la communauté anglophone aient été prises en compte.

Le groupe a écrit dans une déclaration : ” L’augmentation de la charge de travail et le manque de ressources ont créé des problèmes d’accès et de qualité des services pour tous. La communauté anglophone du Québec l’a ressentie de façon aiguë.”

Lire la suite

Robert Libman : Il est temps de parler, diplomatiquement, mais avec passion.

Qui est prêt et désireux de se mouiller ? Une fois que la très attendue législation renforçant la loi 101 sera déposée à l’Assemblée nationale, qui se lèvera pour représenter les préoccupations des communautés minoritaires du Québec ?

Le premier ministre François Legault a déjà clairement indiqué que son gouvernement de la Coalition Avenir Québec n’hésitera pas à utiliser la clause dérogatoire, ce qui revient à admettre que les droits fondamentaux seront en jeu.

Le Quebec Community Groups Network (QCGN) est l’organisation la plus susceptible d’être à l’avant-garde du débat. Sa présidente, l’ancienne députée Marlene Jennings, semble savoir ce qui s’en vient. “Je suis prête à me battre”, a-t-elle déclaré. Les commissions scolaires, les institutions anglophones, les avocats des droits de l’homme et les médias anglophones auront tous des rôles importants à jouer.

Lire la suite (abonnement requis)

Chez Doris : Violence domestique et sans-abrisme

(VIDÉO) Marina Boulos-Winton, directrice générale du refuge pour femmes Chez Doris, se joint à la Télévision de l’Université Concordia (CUTV) pour un événement Facebook Live afin de discuter de l’interconnexion entre la violence familiale et l’itinérance et de la façon d’aider davantage les survivants de la violence familiale.

Voir la vidéo

Fulford n’est pas un établissement, mais une maison” et les membres de la famille essaient de la sauver.

Cinq résidentes ont déménagé de la résidence Fulford depuis le début du mois d’avril, un mois après que leurs familles aient appris la fermeture de ce vénérable établissement du centre-ville destiné aux femmes âgées – et trois autres seront parties d’ici la fin de la semaine.

Parmi les personnes qui ont écrit des lettres en faveur de la préservation de la résidence Fulford figurent Jennifer Maccarone, députée libérale de Westmount-Saint-Louis, Marlene Jennings, présidente du Quebec Community Groups Network, ainsi que les dirigeants du Quebec Anglophone Heritage Network, de Seniors Action Quebec et du English-Speaking Catholic Council.

Lire la suite

Le plan linguistique des libéraux promet de protéger les droits des anglophones

En discutant du plan en 27 points des libéraux pour protéger et promouvoir la langue française sur la radio CJAD, la présidente du QCGN, Marlene Jennings, a déclaré qu’il y a de bonnes et de mauvaises idées. Jennings a dit que le QCGN est d’accord avec une suggestion des libéraux d’avoir un commissaire aux langues indépendant avec un mandat et des pouvoirs clairs. Cependant, le groupe de pression est moins impressionné par le projet de plafonner les inscriptions dans les CÉGEPs.

Écouter l’entrevue

L’utilisation de la disposition de dérogation ferait fi des droits des Québécois d’expression anglaise

MONTRÉAL, le 22 avril 2021 – Le Quebec Community Groups Network s’est dit alarmé d’entendre le premier ministre François Legault dire que le gouvernement du Québec pourrait invoquer la disposition de dérogation (« clause nonobstant ») pour limiter les droits linguistiques des Québécois d’expression anglaise.

« Le QCGN s’inquiétait déjà des futures propositions du gouvernement visant à appliquer et à renforcer la Charte de la langue française (Loi 101), déclare la présidente du QCGN, Marlene Jennings. Ce commentaire ne fait rien pour atténuer nos appréhensions. Le QCGN est opposé, et l’a toujours été, à l’utilisation de la disposition de dérogation pour passer outre les droits des Québécois. »

Lire la suite

Déclaration sur la décision de la Cour supérieure concernant la loi sur la laïcité du Québec

MONTRÉAL, le 20 avril 2021 – Le Quebec Community Groups Network se réjouit du jugement rendu aujourd’hui par la Cour supérieure qui déclare que la loi québécoise sur la laïcité – Loi sur la laïcité de l’État – enfreint l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés concernant les droits à l’instruction dans la langue de la minorité.

Dans un arrêt historique pour la communauté d’expression anglaise du Québec, le juge Marc-André Blanchard déclare que la loi ne s’applique pas aux commissions scolaires anglophones et à leur personnel. En attendant que le gouvernement du Québec fasse appel, la décision s’applique à toutes les commissions scolaires anglophones de la province, et elle aura un impact sur toutes les commissions scolaires de langue officielle minoritaire au Canada.

Lire la suite