Daily Briefing Notice

The Daily Briefing aims to alert readers to relevant news coverage about Quebec’s English-speaking community. Increasingly media are placing articles behind paywalls which means some links may be unavailable to some subscribers.

If you want to contact the Daily Briefing team, send an email to dailybriefing@qcgn.ca.

Graham Fraser sur le statut de la minorité d’expression anglaise au Québec

Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du QCGN, a participé dans une discussion matinale sur le statut de la minorité d’expression anglaise au Québec sur le plateau de Breakfast Television avec l’animatrice Laura Casella. La discussion qui était précédé d’une entrevue avec le commissaire aux langues officielles Graham Fraser rassemblait également le vice-président de l’association des études canadiennes Jack Jedwab, et l’avocat Harold Staviss.

Visionnez la discussion
Visionnez l’entrevue avec Graham Fraser sur CTV News

Elections Federales

Notre communauté et les élections fédérales 2015

 

Selon la Loi sur les langues officielles, le gouvernement canadien a l’obligation de mettre en valeur la vitalité de la communauté d’expression anglaise du Québec, d’apporter son soutien à ses communautés et de contribuer à son rayonnement. En tant que communauté de langue officielle en situation minoritaire –qui représente plus d’un million de personnes d’expression anglaise–, nous avons le pouvoir d’avoir une incidence sur les résultats électoraux dans de nombreuses circonscriptions du Québec. Cependant, c’est à nous de s’assurer que les candidats qui souhaitent obtenir notre soutien comprennent les divers enjeux qui concernent notre communauté.

Lors de consultations en présence de nos membres ainsi que d’autres intervenants du milieu, le QCGN a rédigé une série de questions portant sur ces problèmes et sur lesquelles le gouvernement fédéral doit se pencher ou user de son influence pour nous aider à les résoudre. Le QCGN a ensuite soumis ces questions aux principaux partis politiques dans le but de savoir ce qu’ils prévoient faire pour nous.

Les cinq questions posées au Parti conservateur du Canada, au Nouveau parti démocratique, au Parti libéral du Canada, au Parti Vert du Canada et au Bloc Québécois sont les suivantes :

1. De quelle façon prévoyez-vous vous assurer que la communauté d’expression anglaise du Québec aura une voix à part égale dans les rouages fédéraux qui permettent au gouvernement canadien de respecter ses engagements envers notre communauté?

2. D’importants programmes, ainsi que leur financement dans le cadre de la Stratégie canadienne des langues officielles (actuellement La feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 : Éducation, immigration, communautés), sont présentement non pertinents ou inaccessibles à la communauté d’expression anglaise du Québec. Comment votre parti prévoit-il garantir que les communautés d’expression anglaise en situation minoritaire du Canada recevront une part équitable des ressources fédérales allouées au respect des engagements du gouvernement du Canada?

3.Soutenir les communautés de langue officielle en situation minoritaire est souvent possible en passant par différents partenariats entre le gouvernement fédéral et provincial. Comment votre parti arrivera-t-il à respecter les engagements du gouvernement canadien envers les Québécoises et les Québécois d’expression anglaise, considérant que le Québec ne reconnaît pas notre communauté comme étant une communauté de langue officielle en situation minoritaire?

4. Veuillez nous faire part vos plans d’inclure la voix de chacune des communautés d’expression anglaise du Québec dans l’élaboration de politiques et de programmes fédéraux.

5. De quelle façon votre parti prévoit-il élaborer et entretenir le réflexe inclure et de soupeser les besoins de la communauté d’expression anglaise du Québec équitablement lors de discussions concernant les langues officielles nationales?

Nous informerons également les candidats des priorités établies par plus de 150 représentants d’organismes communautaires provenant des quatre coins du Québec d’expression anglaise lors de la Conférence d’établissement des priorités de la communauté d’expression anglaise du Québec en mars 2012. Lors de cette conférence, les sujets suivants ont été abordés : l’accès à des services en anglais, la prospérité économique, l’identité et le renouvellement, le leadership et la représentation, ainsi que le rayonnement de nos communautés et la vitalité de nos institutions.

Lire la Déclaration d’établissement des priorités

Alors que les leadeurs et les partis cherchent à obtenir votre vote en cette période d’élection, nous vous encourageons à garder ces priorités en tête.

Veuillez cliquer sur les les logos des partis suivants pour lire la réponse à nos questions. Nous publierons plus de réponses au fur et à mesure que nous les recevrons.


Déclaration du Quebec Community Groups Network suite au décès de Max Yalden

Le Quebec Community Groups Network exprime sa profonde tristesse suite au décès du deuxième commissaire aux langues officielles du Canada, Max Yalden.

Maxwell Freeman Yalden, commissaire aux langues officielles de 1977 à 1984, travailla comme fonctionnaire et diplomate à Moscou, Paris et Bruxelles avant de devenir le deuxième commissaire aux langues officielles du Canada. Après son passage au Commissariat aux langues officielles, il occupa des fonctions en Belgique et au Luxembourg avant de devenir président de la Commission canadienne des droits de la personne (de 1984 à 2000). En 1988, il reçut l’Ordre du Canada en tant qu’officier et fut ensuite nommé compagnon de l’Ordre du Canada en 1999.

Yalden aura occupé les fonctions de commissaire à une époque tumultueuse, débutant son mandat tandis qu’entrait en vigueur au Québec la controversée loi 101. Ses talents de diplomate lui furent alors fort utiles. L’actuel commissaire aux langues officielles remarqua d’ailleurs que Yalden avait contribué à atténuer le ressac envers la Loi sur les langues officielles et qu’il avait attiré l’attention sur la nécessité de réviser cette Loi afin de  faire en sorte qu’elle soit conforme aux dispositions de la Charte canadienne des droits et libertés. 

Fraser a également relevé que Yalden avait fait pression avec succès pour que amendements aux lois linguistiques canadiennes soient adoptés, et ce, afin de reconnaître les droits de groupes minoritaires comme les Franco-Manitobains, mais qu’il avait aussi souligné que le Québec devait faire davantage pour protéger ses communautés d’expression anglaise.

Yalden était sur place lors du 15e anniversaire du Quebec Community Groups Network alors qu’il participait aux célébrations soulignant le 40e anniversaire de la Loi sur les langues officielles.

Le QCGN offre ses condoléances à la famille Yalden.

Metropolis Bleu brosse un portrait de la Nancy Drew du QCGN

Voici un article publié dans l’infolettre de Metropolis Bleu, dans lequel Shelley Pomerance, collaboratrice pour la Fondation, fait un portrait de la directrice générale du QCGN, Sylvia Martin-Laforge. Metropolis Bleu, un partenaire de certains de nos membres, est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de réunir les gens de langues et de cultures diverses autour du plaisir de lire et d’écrire, permettant ainsi l’éclosion de la créativité et la compréhension interculturelle.

Pour lire l’article, cliquez ici (en anglais seulement).

La directrice-générale du QCGN Sylvia Martin-Laforge en entrevue à CBC au sujet de Constance-Lethbridge

Cliquez sur ce lien et allez à 0:52 afin de regarder le reportage de CBC quant à la fusion du centre de réadaptation Constance-Lethbridge. La directrice-générale du QCGN Sylvia Martin-Laforge y participe en rappelant l’importance des institutions pour les communautés.

Editorial: Making minority concerns heard in Quebec City

The Gazette

Premier Philippe Couillard’s assignment of Kathleen Weil to unprecedented cabinet responsibility over “diversity and inclusiveness,” in tandem with her immigration portfolio, is a step in the right direction. However, more needs to be done to create some enduring institutional recognition of Quebec’s minorities. Ministerial titles and responsibilities change with every new government. An important objective for Weil in her expanded new portfolio should be to build support for the creation of a small administrative body in the Quebec civil service to serve as point of contact between the state and minority communities — a body that would survive no matter which party holds power.

To read more…

Stagiaire en communication et en traduction

Le Quebec Community News Network recherche un(e) stagiaire parfaitement bilingue qui se joindra à notre équipe de communications durant l’été 2014. Cette personne aura principalement à traduire et à réviser des documents du QCGN et de nos organisations membres.

Pour de plus amples renseignements…

Translation and Communications Intern

The Quebec Community Groups Network is seeking a fully bilingual summer intern to provide English to French translation for the QCGN and its member organizations.

The Quebec Community Groups Network is an incorporated not-for-profit organization that identifies, explores and addresses strategic issues affecting the development and vitality of Quebec’s English-speaking communities. The QCGN and its 41 member organizations work cooperatively and in partnership with community stakeholders, leaders, governments and institutions, to advance the interests of our minority community which counts some 1 million English-speaking Quebecers.

To read more…

Les quatre principaux partis politiques répondent à la lettre du QCGN

Le QCGN a sollicité les positions des chefs de partis politiques pour ce qui concerne les enjeux qui touchent les électeurs d’expression anglaise 

Le Quebec Community Groups Network a écrit aux chefs des principaux partis politiques afin de solliciter les positions de chaque parti sur plusieurs questions pertinentes pour le quelque un million de Québécois dont la langue officielle est l’anglais ainsi que les communautés auxquelles ils appartiennent.

 

Afin de lire la lettre expédiée par le QCGN aux chefs de partis politiques, cliquez ici

Pour lire la réponse de la Coalition avenir Québec, cliquez ici

Pour lire la réponse de Québec Solidaire (version anglaise seulement), cliquez ici

Pour lire la réponse du Parti québécois, cliquez ici 

Pour lire la réponse du Parti libéral du Québec, cliquez ici