« Catastrophique » : Le Québec s’apprête à imposer des exigences plus élevées en matière de langue française dans les universités anglaises

Les dernières propositions du gouvernement de la Coalition Avenir Québec visant à protéger le français créent des « véritables menaces existentielles » pour les universités anglophones du Québec, déclare Eva Ludvig, présidente du Quebec Community Groups Network. L’objectif du gouvernement de faire en sorte que 80 % des étudiants de l’extérieur de la province qui fréquentent ces établissements atteignent un niveau intermédiaire de français à la fin de leurs études est « complètement irréaliste », affirme Fabrice Labeau, vice-provost de l’Université McGill.

Lire la suite