Déclaration du Quebec Community Groups Network suite au décès de Max Yalden

Le Quebec Community Groups Network exprime sa profonde tristesse suite au décès du deuxième commissaire aux langues officielles du Canada, Max Yalden.

Maxwell Freeman Yalden, commissaire aux langues officielles de 1977 à 1984, travailla comme fonctionnaire et diplomate à Moscou, Paris et Bruxelles avant de devenir le deuxième commissaire aux langues officielles du Canada. Après son passage au Commissariat aux langues officielles, il occupa des fonctions en Belgique et au Luxembourg avant de devenir président de la Commission canadienne des droits de la personne (de 1984 à 2000). En 1988, il reçut l’Ordre du Canada en tant qu’officier et fut ensuite nommé compagnon de l’Ordre du Canada en 1999.

Yalden aura occupé les fonctions de commissaire à une époque tumultueuse, débutant son mandat tandis qu’entrait en vigueur au Québec la controversée loi 101. Ses talents de diplomate lui furent alors fort utiles. L’actuel commissaire aux langues officielles remarqua d’ailleurs que Yalden avait contribué à atténuer le ressac envers la Loi sur les langues officielles et qu’il avait attiré l’attention sur la nécessité de réviser cette Loi afin de  faire en sorte qu’elle soit conforme aux dispositions de la Charte canadienne des droits et libertés. 

Fraser a également relevé que Yalden avait fait pression avec succès pour que amendements aux lois linguistiques canadiennes soient adoptés, et ce, afin de reconnaître les droits de groupes minoritaires comme les Franco-Manitobains, mais qu’il avait aussi souligné que le Québec devait faire davantage pour protéger ses communautés d’expression anglaise.

Yalden était sur place lors du 15e anniversaire du Quebec Community Groups Network alors qu’il participait aux célébrations soulignant le 40e anniversaire de la Loi sur les langues officielles.

Le QCGN offre ses condoléances à la famille Yalden.