Blogue de François Cardinal: Quel avenir pour Montréal? Guest blogger: Sylvia Martin-Laforge

Sylvia Martin-Laforge: «les langues s’additionnent, sans se chasser»

Chaque lundi, un blogueur invité a pour mandat de nous dire de quoi Montréal a besoin. Cette semaine:Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du Quebec Community Groups Network (QCGN).

De quoi Montréal a-t-il besoin? Voilà une question en apparence toute simple, mais la réponse demeure complexe. Concentrons-nous sur ce qui importe aux Montréalais : vivre dans une ville essentiellement française qui a l’avantage d’être un unique creuset culturel et linguistique, et profiter de ce riche héritage.

Montréal doit absolument reconnaître que les identités s’additionnent. Une personne peut être montréalaise, canadienne et québécoise, tout en étant née en Jamaïque de parents britanniques et indiens. D’ailleurs les langues aussi s’additionnent, sans se chasser. Vous pouvez apprendre l’anglais et ne jamais devenir un citoyen d’expression anglaise. Pourquoi certains présument-ils que l’apprentissage de l’anglais par des enfants d’expression française leur fera nier leur langue maternelle? La vaste majorité des jeunes «Anglos» ont appris le français, sont aujourd’hui bilingues, mais ils n’ont rien perdu de leur identité. En apprenant une troisième langue, nos enfants ne deviennent pas hispaniques, chinois, italiens ou allemands — ils deviennent multilingues. C’est une richesse que nous devons célébrer, à l’aube du 375e anniversaire de la ville, tout comme Montréal doit s’enorgueillir de son identité multilingue et multiculturelle.

Les interactions entre Montréalais multilingues et d’origine ethnique différente ont lieu partout : dans nos quartiers animés, nos écoles et nos établissements. Le français est essentiel à la vie de tous les jours et constitue la langue la plus répandue dans le milieu culturel et dans celui des affaires. Ceci étant dit, la réalité fait en sorte que quotidiennement les Montréalais communiquent dans une multitude de langues. Notre diversité est un atout culturel et économique, qui permet de rivaliser sur la scène nationale et internationale. Notre ingéniosité, notre capacité d’innover et notre savoir-faire sont des facteurs déterminants qui font de Montréal le lieu par excellence pour vivre, travailler et s’amuser.

Montréal doit établir un lien direct entre sa diversité et sa prospérité. Nous sommes la somme de toutes nos parties, et nos dirigeants doivent faire preuve d’une plus grande vision. Pour ce faire, les Montréalais ont besoin de s’impliquer. Nous devons participer, voter et demander aux politiciens de se montrer plus ouverts pour que nos projets, nos politiques et nos programmes municipaux reflètent une image de Montréal qui traduit fidèlement la diversité de cette métropole singulière.