Les droits de la communauté minoritaire d’expression anglaise du Québec intimement liés à ceux de la majorité

Le Quebec Community Groups Network (QCGN) se dit heureux que le gouvernement du Québec ne cherche plus à apporter des amendements à la Charte québécoise des droits et libertés de la personne dans sa dernière réponse au jugement de la Cour suprême du Canada, relatif au projet de loi 104.  Bien que le gouvernement ait maintenu les restrictions proposées sur l’accès à l’école anglaise incluses dans le précédent projet de loi 103, le projet de loi 115: Loi faisant suite aux décisions judiciaires en matière de langue d’enseignement nouvellement introduit par le gouvernement, a abandonné les tentatives de limiter les droits des minorités du Québec. Version complète…