Barrette accepte de consulter les leaders syndicaux et le groupe des patients sur le futur du CUSM

“Faced with an outcry from patients’ groups and union leaders, Health Minister Gaétan Barrette has backed off plans to appoint within days more than half the board of the McGill University Health Centre.”

Le ministre Barrette espère pouvoir nommer des membres du CA du CUSM d’ici la fin de l’été, mais il souhaite continuer de consulter avec les leaders syndicaux ainsi qu’avec les représentants des patients. Selon l’attaché de presse du ministre, les rencontres de jeudi ont été positives et constructives.

Le groupe de patients était d’ailleurs préoccupés par une ingérence du QCGN dans le remaniement du leadership du CUSM puisqu’ils clament que cet organisme ne représente pas tous les intérêts de la communauté diverse de McGill et du CUSM. L’article suggère également qu’Eric Maldoff, représentant du QCGN, aurait quelques noms en tête pour remplacer les membres démissionnaires du CA.

Lisez l’article dans la Montreal Gazette

Gaétan Barrette déclare une rencontre d’urgence avec les syndicats malgré la crise au CUSM

“Health Minister Gaétan Barrette will hold an emergency meeting early this morning with unions representing workers at the McGill University Health Centre amid an administrative crisis at the province’s largest hospital”

Suite au départ des 10 membres indépendants du CA du CUSM, Barrete a déclaré qu’il tiendra une rencontre à 7h30 afin de discuter avec les syndicats ainsi qu’avec le comité des patients. Denyse Joseph, la présidente du syndicat des infirmières du CUSM, craint que les nouveaux membres nommés au CA ne défieront pas les opinions du ministre.

Pendant ce temps, le QCGN rejette les allégations d’une planification à l’interne afin de modifier la gestion du CUSM avec le ministre Barrette, et ce, bien que l’organisme ait discuté avec le ministre de la Santé du dossier.

Lisez l’article sur le site de CBC Montreal

Le ministre de la santé rencontrera les employés et les comités du CUSM

“Health Minister Gaetan Barrette has called a meeting for Thursday to deal with the administrative problems at the MUHC.”

Suite aux démissions massives de cette semaine, le ministre Barrette rencontrera les syndicats représentant les employés ainsi que les membres des différents comités du site Glen.

Entre temps, le groupe de défense de la communauté d’expression anglaise, le QCGN, dit qu’il peut aider dans ces changements. Alors que certains questionnent la propositions du QCGN puisque la majorité des patients de l’hôpital sont francophones, le QCGN maintient qu’il y a beaucoup d’individus talentueux sous-utilisés dans la communauté qui pourront former un CA d’excellence.

Lisez l’article sur le site de CTV Montreal

Qu’est-ce que le QCGN, le groupe de défense des anglos qui travaille pour réformer le CUSM?

“Montrealers learned this week that the Quebec Community Groups Network (QCGN) has been quietly working behind the scenes with Health Minister Gaétan Barrette to reshape the leadership of the embattled McGill University Health Centre”

Cet article présente les éléments clés du Quebec Community Groups Network (QCGN) tels que ses sources de financement, ses organisations membres ainsi qu les différentes positions qu’il a pris dans la dernière année.

Lisez l’article dans la Montreal Gazette

Un groupe de défense des anglos travaille avec Barrette pour remplacer le CA du CUSM

“Quietly behind the scenes, a prominent anglophone-rights group has been working with Health Minister Gaétan Barrette to reshape the leadership of the McGill University Health Centre, the Montreal Gazette has learned.”

L’implication du QCGN a dérangé quelques dirigeants du CUSM qui croient que le QCGN est trop près du ministre Barrette. Dans une entrevue, le vice président du groupe, Geoffrey Chambers, souligne que l’organisme est en contact avec le ministre et son bureau tout en se rapprochant de son opinion. Chambers a également mentionné qu’Eric Maldoff, qui préside le comité de santé et des services sociaux, aurait quelques noms pour les nominations au CA.

Certains dirigeants du CUSM croient également que l’organisme a apparu de nulle part dans le dossier, et qu’elle n’a jamais dialogué avec des patients à ce sujet. La priorité du ministre Barrette serait de nommer 10 membres indépendants assez rapidement.

Lisez l’article dans la Montreal Gazette

Les démissions au CA du CUSM laisse cette institution de 1ère classe dans un vide de leadership

“Health Minister Gaétan Barrette’s top-down management style is coming under scrutiny following the resignation of more than half the board members at the McGill University Health Centre.”

La démission des dix membres indépendants du CA miroite l’approche contre-productive qu’a pris le ministre Barrette avec ses institutions de santé. Les membres du CA s’étaient plaints à plusieurs occasions du manque de rétroaction de la part du ministre. Toutefois, le dévoilement de rapports sur le CUSM émis par le ministère à finaliser leurs décisions de démissionner.

Un des membres démissionnaires, Glenn Rourke, contredit les allégations de Barrette que le CUSM ne souffre pas de déficits chroniques. Le vice président du QCGN, Geoffrey Chambers, clame qu’il souhaite que ces démissions mettent un terme à la crise au sein de cette institution de renom.

Lisez l’article sur le site de CBC Montreal

 

Dix membres indépendants quittent le CA du CUSM

“The 10 independent members of the board of directors of the McGill University Health Centre resigned en masse Monday, saying they have been hamstrung by Quebec Health Minister Gaétan Barrette”

Le CA disait ne pas être en mesure de travailler efficacement avec un ministre de la santé qui brandissait le spectre d’une mise sous tutelle; un CA qui ne pouvait pas non plus nommer son propre président. Cette exode est une réaction suite à plusieurs événements malheureux, dont la parution de plusieurs rapports sur le CUSM commandités par le Ministère de la Santé.

La critique sur la santé du Parti Québécois Diane Lamarre mentionne que cette évolution dans le dossier du CUSM démontre l’emprise qu’à le ministre Barrette sur les institutions de santé. Le QCGN a de son côté accueilli favorablement le départ en masse comme une étape vers la résolution de la crise de gouvernance au CUSM.

Lisez l’article dans la Montreal Gazette

Les membres indépendants du CUSM quittent, citant un conflit avec le ministre Barrette

“Concerns are growing over the future of the MUHC after a mass resignation of the board’s independent members. As Global’s Tim Sargeant reports, union leaders say it’s a sign of bad relation that’s having a negative impact on patient care.”

Les membres bénévoles qui ont quitté le CA du CUSM ont expliqué la raison de leur démission à un manque de dialogue avec le ministre Barrette, une situation qui perdurait depuis plus de deux ans. De plus, le comité des patients du CUSM ont également essayé de rencontrer le ministre pour augmenter la qualité des soins.

Selon le vice président du QCGN, Geoffrey Chambers, la nomination de nouveaux membres du CA pourrait aider à clore ce chapitre pour cette institution de santé de langue anglaise

Lisez l’article sur le site de Global Montreal

Le sort des Anglo-Québécois

“On dirait que les Anglo-Québécois se sont embellis. Les politiciens cherchent à les courtiser. Il y a deux semaines, le premier ministre Philippe Couillard a annoncé que son gouvernement établirait un secrétariat chargé de gérer les relations avec la minorité anglophone.”

Dans cet article d’opinion, Christopher Neal démontre comment les erreurs du gouvernement ont ouvert la voie aux partis d’opposition d’essayer d’attirer les Québécois d’expression anglaise. Cela dit, le coeur de son article concerne le nombre décroissant d’élèves dans les écoles anglaises, un déclin qui a commencé lors de l’exode des années 1970. Depuis lors, la plupart des Québécois d’expression anglaise ont appris le français.

Il termine son article en souhaitant que la Loi 101 soit partiellement abolie afin de laisser les francophones inscrire leurs enfants dans les écoles anglaises. Neal mentionne au passage que le QCGN a chaleureusement accueillie la décision de Philippe Couillard d’établir un secrétariat des affaires anglophones

Lisez l’article d’opinion dans Le Devoir

Le premier ministre du Québec promet de créer un bureau des affaires anglophones (EN)

Après des années de lobbying, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a annoncé la création d’un bureau spécial des affaires anglophones afin de protéger les droits de la minorité d’expression anglaise du Québec.

Le premier ministre Philippe Couillard dit qu’il a changé d’idée en ce qui concerne la création d’un bureau des affaires anglophones. Cette idée circule au sein des libéraux et du Parti Québécois depuis les dernières élections provinciales et maintenant que les prochaines élections sont dans un an – le premier ministre dit que ça s’en vient bientôt.

« John a 75 ans et vit à New Carlisle en Gaspé et il a de la difficulté à communiquer en français. Est-ce qu’il est moins Québécois que moi? Non. », a dit le premier ministre lors d’une conférence de presse qui s’est tenu à la fin d’une session vendredi à l’Assemblée nationale.

John est une vraie personne et c’est à travers des conversations avec lui et avec d’autres Anglophones que Couillard s’est rendu compte qu’il a eu tort de ne pas saluer l’idée d’un bureau des affaires anglophones plus tôt.

« J’ai toujours été réticent à avoir de différentes structures gouvernementales pour les Québécois d’expression anglaise parce que je dis : ‘Nous sommes tous Québécois’ », a-t-il expliqué.

Lire l’article et visionner la video sur Global News

Réactions positives au nouveau secrétariat de Couillard pour les Anglos (EN)

 

Reconnaissant certaines des tensions récentes au sein de la communauté d’expression anglaise, le premier ministre Philippe Couillard a annoncé des plans de mettre en place un nouveau secrétariat afin de gérer les préoccupations de la minorité.

Et dans ce changement important de point de vue, Couillard n’a pas exclu la possibilité de nommer un ministre responsable spécifique pour la communauté.

J’ai résisté à cette démarche pendant longtemps parce que je croyais que nous n’avions qu’une seule catégorie de Québécois, mais à (les) rencontrer sur le terrain et discuter avec les gens – nous devons faire plus », a dit le premier ministre lors d’une longue entrevue avec The Montreal Gazette dans son bureau de Montréal au Centre-Ville.

Lire l’article dans The Montreal Gazette

Un secrétariat est nommé pour les Anglos (EN)

Visionner l’entretien avec Geoffrey Chambers, vice-président du Quebec Community Groups Network, au sujet de la nomination.

Visionner l’entretien sur CTV News Montreal

Les libéraux tentent de rétablir des liens avec les Anglophones (EN)

Cette semaine, les libéraux ont envoyé une lettre aux ministres fédéraux qui énumérait les défis que les communautés d’expression anglaise doivent surmonter à l’extérieur de Montréal alors que le premier ministre, Philippe Couillard, annonçait qu’il travaille à créer un nouveau bureau administratif dédié aux Anglophones.

Ce groupe fera partie du conseil exécutif du premier ministre et « fera état et exprimera ses préoccupations aux paliers supérieurs du gouvernement », explique Couillard.

Philippe Couillard avait écarté l’idée d’avoir un ministre responsable des Anglophones, mais il est maintenant prêt à la réexaminer.

« Premièrement, c’est mon devoir. Deuxièmement j’y crois », dit-il

Lire l’article et visionner la vidéo sur CTV News Montreal

Le gouvernement Couillard inquiet de « l’assimilation » de communauté anglophones en régions éloignées (EN)

Le gouvernement Couillard se dit inquiet de l’isolement et de l’assimilation de communautés anglophones des régions éloignées du Québec.

Jean-Marc Fournier, ministre responsable des affaires intergouvernementales et de la Francophonie, a dit dans une lettre au ministre fédéral du patrimoine qu’il s’inquiète de l’isolement et de l’assimilation des communautés vivant dans des régions à l’extérieur de Montréal.

La ministre fédérale du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, avait demandé l’automne dernier des détails concernant les préoccupations en lien avec les deux langues officielles du Canada.

Lire l’article sur CJAD 800 AM

 

La Vérif : faut-il s’inquiéter pour la minorité anglophone du Québec?