Le QCGN est optimiste face aux opportunités du budget fédéral pour les communautés de langue officielle en situation minoritaire

Montreal – 23 mars 2017 – Le Quebec Community Groups Network affiche un optimisme prudent quant aux opportunités pour la communauté d’expression anglaise du Québec inscrites dans le budget fédéral déposé cette semaine.

“L’accent du budget sur le développement des compétences, sur l’innovation et sur la création d’emploi sont comptaibles avec les buts stratégiques de notre communauté concernant la prospérité économique”, a dit James Shea, président du QCGN. “Nous savons que réussir à prospérer économiquement – une composante clé de notre vitalité collective – dépend d’un meilleur accès à l’emploi et à des opportunités de formation pour les jeunes et pour les adultes et cela passe surtout par la formation ainsi qu’encourageant l’innovation et l’entrepreneuriat.”

 

Télécharger une cope de notre communiqué de presse (en anglais seulement)

Conférence du QCGN sur l’engagement communautaire et l’intégration des nouveaux arrivants

Montréal, le 13 mars 2017 – 

Le 15 mars 2017, le Quebec Community Groups Network sera l’hôte d’une journée-conférence intitulée L’engagement communautaire et l’intégration des nouveaux arrivants d’expression anglaise au Québec. Organisé à la veille du Congrès national Metropolis, cet événement rassemblera plusieurs dizaines de représentants de plusieurs secteurs et de différentes régions pour discuter des façons dont les nouveaux arrivants – immigrants, réfugiés et migrants – s’intègrent à la société québécoise par le biais des communautés et des institutions anglophones du Québec.

Parrainé par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), cette journée-conférence débutera par un atelier Les organisations confessionnelles comme facteurs d’intégration des nouveaux arrivants, dirigé par un groupe de spécialistes. On y discutera comment les églises, les synagogues et les groupes confessionnels intègrent les nouveaux arrivants dans nos communautés. Cette table ronde a été organisée en collaboration avec le Conseil catholique d’expression anglaise.

Lisez le communiqué de presse complet

Consultez le site web de la conférence pour plus d’information

Des jeunes Québécois aux commandes de l’avenir du Canada

Montréal – 10 mars 2017

Cette année marque le 150e anniversaire de la confédération. Qu’est-ce que cela signifie pour les jeunes du Québec? Quels sont les questions brûlantes qui les affectent en matière d’identité canadienne, de questions sociales, d’environnement, d’économie et du rôle du Canada dans le monde? Comment perçoivent-ils leur avenir dans ce pays?

Des discussions intéressantes et dynamiques qui abordent ces thèmes sont fort attendues alors que des douzaines de jeunes de 15 à 25 se rendent dans la région de la capitale nationale cette fin de semaine afin de participer au 3e forum Jeunes Québécois aux commandes qui se déroulera du 10 au 12 mars.

Samedi, plus de 80 jeunes bilingues provenant de six régions de la province interagiront avec 12 dirigeants notables, dont  le chef du NDP, Thomas Mulcair, et le député autochtone, Romeo Saganash, des journalistes initiés, y compris le journaliste et réalisateur chez CBC National, Nick Gamache, le rédacteur en chef du National Observer, Mike de Souza, et la chef de bureau de la Canadian Press, Heather Scoffield, ainsi que d’autres experts, dont l’ancien diplomate Todd Kuiak et Christopher Neal, un ancien consultant en communications au sein de l’Agence canadienne de développement international et de la Banque mondiale.

Les présentateurs compteront également un bon nombre d’importants leaders jeunesse, dont Elyse Tremblay-Longchamps, vice-présidente de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) qui fut récemment nommée membre du conseil jeunesse du Premier Ministre. Les animatrices de l’atelier sur l’identité canadienne, quant à elles, seront la porte-parole Jeunesse du NDP Anne-Minh Thu Quach et Dafina Savic, défenseure des droits des Roms et coordonnatrice des droits de l’homme au Musée de l’Holocauste Montréal. Dafina Savic fut également la lauréate du Prix Jeunes Québécois aux commandes l’an dernier et participera au lancement de l’appel aux candidatures du Prix de cette année, samedi 11 mars à midi.

Le forum de deux jour débutera avec un discours liminaire prononcé par Désirée McGraw, la toute première présidente de l’Université Pearson, situé en Colombie-Britannique. Madame McGraw, passionnée par l’engagement civique de la jeunesse canadienne, est l’ancienne directrice et présidente de la Fondation Jeanne Sauvé et de la Fondation des boursiers Sauvé, qui ont pour mission d’unir, d’impliquer et d’habiliter une nouvelle génération de leadership au Canada et dans le monde dans le but d’aborder d’importants défis globaux. À titre de cofondatrice de la division canadienne du Climate Projet d’Al Gore, elle fut une jeune militante dans les années 1980 alors que la course aux armements était à son comble.

L’événement se terminera sur la Coline du Parlement dimanche après-midi avec une cérémonie de clôture où les participants présenteront leurs Déclarations Jeunesse préparées tout au long de la fin de semaine, lesquelles porteront sur leur vision du Canada des 50 prochaines années. Les secrétaires parlementaires à la jeunesse Peter Schiefke et Karine Vallières seront à la disposition des participants afin de commenter leur travail.

« Nous sommes très heureux du choix des intervenants et des présentateurs et nous avons hâte de voir comment nos participants seront inspirés à déclarer leur vision de l’avenir du Canada », a commenté la directrice du projet, Lisanne Gamelin, tout en expliquant qu’au cours des deux derniers mois les jeunes ont participé à des ateliers régionaux dirigés par six coordonnateurs jeunesse.

La plupart des participants se sont rendus à Ottawa-Gatineau par train, grâce à Via Rail, qui compte parmi les principaux commanditaires de l’événement avec le Commissariat aux langues officielles et CBC Quebec. Les cérémonies seront animées par la journaliste Marika Wheeler, qui a voyagé aux quatre coins de la province afin de raconter l’histoire de gens aux auditeurs de CBC Quebec.

Jeunes Québécois aux commandes est un projet d’une durée de trois ans lancé par le Quebec Community Groups Network afin d’inclure la jeunesse québécoise aux préparatifs menant aux festivités du cent cinquantenaire du Canada. Le projet est financé par le programme « Les jeunes s’engagent » du ministère du Patrimoine et les trois forums annuels ont été organisés par le QCGN en partenariat avec l’Institut du Nouveau Monde (INM) et l’Association d’études canadiennes (AEC).

Le premier forum, qui jetait un regard sur le passé du Canada, fut tenu à Québec en 2015. Le second, qui se concentrait sur le Canada d’aujourd’hui fut tenu l’an dernier à l’Université Concordia. Cette année, les jeunes se sont rendus dans la région de la capitale nationale afin de conclure le projet. Il est possible d’en savoir plus sur le projet Jeunes Québécois au commandes sur le site Web du QCGN au http://jeunesauxcommandes150.org/

Téléchargez une copie du communiqué de presse

Québec doit renoncer à son projet d’éliminer la circonscription de Westmount-Saint-Louis

Montréal, le 10 février 2016 –

Le QCGN déplore que Commission de la représentation électorale du Québec (CRE) ne semble pas avoir réussi à répondre aux critères liés à la délimitation des circonscriptions électorales en éliminant celle de Westmount-Saint Louis.

« Les circonscriptions électorales proposées, celles de Ville-Marie et de Westmount-Notre-Dame-De-Grace, ne fourniront une représentation effective de la communauté naturelle de Westmount, dont le patrimoine culturel et historique incontestable remonte à des générations », déclare Geoffrey Chambers, vice-président du QCGN.

Les droits démocratiques des Québécois sont clairs : la représentation effective des électeurs à l’Assemblée nationale est assurée par les circonscriptions électorales, garantes de la parité entre districts électoraux, de la représentation des groupes minoritaires et de la reconnaissance de l’identité culturelle. Dans le cas d’une communauté déjà sous-représentée à l’Assemblée nationale, la perte de la circonscription de Westmount-Saint Louis signifie la disparition d’un électorat d’expression anglaise et de son député chargé de représenter ses intérêts.

« La délimitation des circonscriptions électorales ne se réduit pas à un simple calcul de chiffres. Les tribunaux ont clairement indiqué que le découpage électoral doit refléter une représentation effective, ce qui suppose la parité entre les circonscriptions, comme facteur principal, ainsi qu’un critère compensateur pouvant inclure la représentation des groupes minoritaires et la reconnaissance de l’identité culturelle », explique M. Chambers en ajoutant que la Commission de la représentation électorale du Québec doit équilibrer ces critères pour évaluer une représentation effective. « La Commission a été manifestement incapable d’assurer cet équilibre dans ses dernières propositions visant à éliminer Westmount-Saint Louis. »

Le QCGN est d’avis que la Commission doit abandonner ses recommandations concernant Westmount-Saint Louis pour garantir une représentation effective à l’Assemblée nationale aux citoyens de Westmount qui, à leur tour, représentent la diversité de la mosaïque sociale du Québec.

Lire le communiqué de presse complet

Voir le découpage électoral prévu par la Commission de la représentation électorale du Québec

Le QCGN accueille favorablement le rétablissement du Programme de contestation judiciaire

Montréal, le 7 février 2017 –

Le Quebec Community Groups Network (QCGN) se dit heureux du rétablissement du Programme de contestation judiciaire du Canada et particulièrement enchanté de la création par le gouvernement canadien d’un programme indépendant qui protégera le financement des recours judiciaires relatifs aux droits linguistiques.

« La défense et l’avancement des droits à l’égalité et des droits linguistiques garantis par la Constitution profitent à l’ensemble des Canadiens, et ce programme fournira l’aide financière nécessaire à quiconque entend lutter pour ces droits, » a déclaré James Shea, président du QCGN qui était aujourd’hui à Ottawa pour l’annonce faite conjointement par la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, et la ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould.

Lisez notre communiqué de presse complet

Le QCGN réclame des excuses de la part du premier ministre Trudeau

Montréal, le 18 janvier 2017. —

Le Quebec Community Groups Network est profondément consterné et bouleversé du refus catégorique du premier ministre Justin Trudeau de s’adresser en anglais lors de son passage dans les Cantons-de-l’Est hier. Le QCGN demande une excuse formelle et souhaite une rencontre.

Lors d’une séance de discussion à Sherbrooke, Trudeau n’a pas prononcé un seul mot en anglais alors que plusieurs questions lui ont été posées dans la langue de Shakespeare. « Merci pour votre utilisation des deux langues officielles, mais on est au Québec donc je vais répondre en français », a-t-il répondu lorsqu’une dame lui a demandé si le gouvernement fédéral avait l’intention de se pencher sur la pénurie de services en santé mentale pour les Québécois d’expression anglaise des Cantons-de-l’Est.

Pour lire le communiqué complet

Le Québec d’expression anglaise doit faire entendre sa voix dans la conversation sur les langues officielles

Montreal – December 15, 2016 – Le Quebec Community Groups Network (QCGN) est ravi dans l’ensemble avec le rapport du comité permanent des langues officielles Vers un nouveau plan d’action pour les langues officielles et un nouvel élan pour l’immigration francophone en milieu minoritaire. Cela dit, il est préoccupé que notre communauté soit quelque peu mis de côté par l’étude et l’une de ses principales recommandations.

“Nous sommes particulièrement ravis de voir les recommandations du comité en matière de transparence, d’imputabilité, et d’engagement des communautés minoritaires de langue officielle dans la stratégie sur les langues officielles du gouvernement du Canada”, a dit le président du QCGN, James Shea. “Le gouvernement fédéral doit s’allier avec les communautés linguistiques minoritaires de façon concrète. Après tout, cette stratégie vise à soutenir la vitalité communitaire, et doit alors être développé et implémenté par le secteur communautaire amenant des services directement aux individus. Nous voulons une place à la table.”

Lisez le communiqué de presse (en anglais seulement)

L’université Bishop’s organise un institut de leadership civique pour les jeunes québécois d’expression anglaise

Sherbrooke, 12 décembre 2016 –

L’Université Bishop’s accueillera des jeunes Québécois d’expression anglaise, pendant une semaine en août 2017, pour un institut de leadership civique de la jeunesse. Cette initiative est subventionnée par le gouvernement du Québec, dans le cadre du plan d’action pour la Stratégie d’action jeunesse 2016-2021.

L’institut, qui fait partie du plan d’action annoncé lundi par le premier ministre Couillard et son adjointe parlementaire pour les dossiers jeunesse, Madame Karine Vallière, députée de Richmond, sera piloté par la doyenne de l’école des sciences de l’Éducation, Marie-Josée Berger avec l’appui du Quebec Community Groups Network (QCGN).

Pour le lire le communiqué complet de l’Université Bishop’s

Le QCGN préconise une plus grande souplesse des règlements régissant les services fédéraux dans la langue de la minorité

Montréal, le 17 novembre 2016 – 

Le Quebec Community Groups Network se réjouit de l’annonce faite aujourd’hui par le président du Conseil du trésor, Scott Brison, et par la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, voulant que le gouvernement procède à l’examen de la réglementation sur la partie de la Loi sur les langues officielles qui touche les communications avec le public.

« Il est particulièrement approprié d’avoir choisi d’inviter aujourd’hui les représentants des communautés de langue officielle en situation minoritaire pour leur transmettre cette décision », a déclaré le président du QCGN, James Shea, présent lors de l’annonce. « Ce choix démontre l’existence des liens intimes entre toutes les parties concernées par la Loi sur les langues officielles, une loi dont l’objectif est d’assurer le respect du français et de l’anglais en tant que langues officielles du Canada et de soutenir l’épanouissement des communautés linguistiques en situation minoritaire, françaises et anglaises. »

Pour lire le communiqué complet

Le QCGN discute des préoccupations de la communauté d’expression anglaise avec le premier ministre Couillard

Québec, 8 novembre 2016 – 

Les représentants du Quebec Community Groups Network ont eu une discussion franche et positive en ce qui concerne le soutien du gouvernement envers la communauté minoritaire d’expression anglaise lors de leur toute première rencontre avec le premier ministre du Québec.

Les principaux sujets abordés ont été sur la question des réformes en éducation et des réseaux de la santé et des services sociaux –lesquels ont eu des impacts majeurs sur nos institutions–, sur la rareté de Québécoises et de Québécois d’expression anglaise au sein de la fonction publique provinciale et sur l’importance de retenir les jeunes afin qu’ils puissent contribuer à l’épanouissement de nos communautés, au soutien de nos aînés et à l’avenir de la province.

Lire le communiqué complet

Les activités des établissements d’enseignement doivent favoriser la vitalité de leur communauté

Montréal, le 21 septembre 2016 —

Le Quebec Community Groups Network (QCGN) reconnaît que l’école constitue la pierre angulaire de la vitalité du Québec d’expression anglaise et estime que la Loi sur l’instruction publique devrait accroître la responsabilité qu’ont nos établissements d’enseignement de servir leur communauté.

Dans son mémoire présenté cette semaine à la Commission de la culture et de l’éducation, le QCGN soutient que les commissions scolaires, les écoles, de même que les centres d’éducation des adultes et de formation professionnelle doivent soutenir le développement et la vitalité de leur communauté respective. Le QCGN, qui représente 48 groupes, répartis dans l’ensemble du Québec, soutient que cette responsabilité devrait être définie clairement dans la Loi sur l’instruction publique plutôt que d’être laissée à la discrétion des établissements d’enseignement.

Lire le communiqué complet
Lire notre mémoire sur le projet de loi 105

Lynden Bechervaise, Gary Briand, Fatiha Gatre Guemiri et Royal Orr – des lauréats du Prix Goldbloom capables de faire avancer les choses

Montréal, le 26 aout 2015

Le Quebec Community Groups Network (QCGN) est fier d’annoncer le nom des lauréats de la septième édition du Prix Goldbloom. Parmi eux figurent deux pionniers régionaux du mouvement de défense des droits de la communauté québécoise d’expression anglaise, Lynden Bechervaise et Gary Briand. À ces lauréats s’ajoutent deux tenants de la diplomatie de la communauté anglophone, Royal Orr, ancien président d’Alliance Québec, et Fatiha Gatre Guemiri, directrice multiculturelle et multilingue du Réseau de l’Est de l’Île pour les services en anglais.

Lire le communiqué complet

Alexander Gordon remporte le Prix Jeunes Québécois aux commandes

Montréal – 8 septembre 2015

Le Quebec Community Groups Network, la Fondation Notre Home Foundation and CBC Québec sont heureux d’annoncer qu’Alexander Gordon est le tout premier gagnant du Prix Jeunes Québécois aux commandes qui honore et célèbre les réalisations exceptionnelles de jeunes Québécoises et Québécois d’expression anglaise qui s’impliquent dans des initiatives innovatrices au profit de nos communautés.

Lire le communiqué complet

Entente avec l’ONF, une première pour un organisme culturel du gouvernement fédéral au Québec

L’Office national du film du Canada (ONF), l’English Language Arts Network (ELAN) et le Quebec English-language Production Council (QEPC) viennent tout juste de signer une entente de collaboration de trois ans qui contribuera à renforcer le secteur audiovisuel et la culture anglophones au Québec et qui fait fond sur l’engagement de l’ONF à l’égard des communautés de langue officielle en situation minoritaire du Canada… Lire la suite

Le QCGN déplore la disparition du Dr Victor Goldbloom

Montréal, le 17 février 2016. – Le Quebec Community Groups Network et l’ensemble de la communauté d’expression anglaise du Québec ont appris avec une profonde tristesse le décès du Dr Victor Goldbloom, cette semaine. « Le Dr Goldbloom était un fervent ambassadeur de notre communauté et un diplomate qui parlait en notre nom avec grande sagesse et autorité », rappelle Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du QCGN…
Lire le communiqué complet