La tradition permet au député Coiteux de s’exprimer en anglais à l’Assemblée nationale

Montréal – le 25 avril 2017 – Après avoir été parachuté lors des dernières élections provinciales dans une circonscription à forte majorité d’expression anglaise, le ministre des Affaires municipales Martin Coiteux a refusé de parler la langue de ses électeurs à l’Assemblée nationale, cet après-midi.

« Oui, je m’en tiendrai à notre tradition en cette Assemblée, je vais répondre en français ici » a répondu M. Coiteux à une question posée en anglais par le député de Québec solidaire, M. Amir Khadir.

« C’est un affront à ses constituants ainsi qu’à la communauté d’expression anglaise du Québec », a rétorqué James Shea, président du QCGN. « La tradition à l’Assemblée Nationale c’est l’article 133 de la Loi constitutionnelle de 1867 qui définit clairement que le français ou l’anglais peuvent être employés dans les débats de l’Assemblée. »

Lire le communiqué de presse complet