Le premier ministre du Québec promet de créer un bureau des affaires anglophones (EN)

Après des années de lobbying, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a annoncé la création d’un bureau spécial des affaires anglophones afin de protéger les droits de la minorité d’expression anglaise du Québec.

Le premier ministre Philippe Couillard dit qu’il a changé d’idée en ce qui concerne la création d’un bureau des affaires anglophones. Cette idée circule au sein des libéraux et du Parti Québécois depuis les dernières élections provinciales et maintenant que les prochaines élections sont dans un an – le premier ministre dit que ça s’en vient bientôt.

« John a 75 ans et vit à New Carlisle en Gaspé et il a de la difficulté à communiquer en français. Est-ce qu’il est moins Québécois que moi? Non. », a dit le premier ministre lors d’une conférence de presse qui s’est tenu à la fin d’une session vendredi à l’Assemblée nationale.

John est une vraie personne et c’est à travers des conversations avec lui et avec d’autres Anglophones que Couillard s’est rendu compte qu’il a eu tort de ne pas saluer l’idée d’un bureau des affaires anglophones plus tôt.

« J’ai toujours été réticent à avoir de différentes structures gouvernementales pour les Québécois d’expression anglaise parce que je dis : ‘Nous sommes tous Québécois’ », a-t-il expliqué.

Lire l’article et visionner la video sur Global News

Réactions positives au nouveau secrétariat de Couillard pour les Anglos (EN)

 

Reconnaissant certaines des tensions récentes au sein de la communauté d’expression anglaise, le premier ministre Philippe Couillard a annoncé des plans de mettre en place un nouveau secrétariat afin de gérer les préoccupations de la minorité.

Et dans ce changement important de point de vue, Couillard n’a pas exclu la possibilité de nommer un ministre responsable spécifique pour la communauté.

J’ai résisté à cette démarche pendant longtemps parce que je croyais que nous n’avions qu’une seule catégorie de Québécois, mais à (les) rencontrer sur le terrain et discuter avec les gens – nous devons faire plus », a dit le premier ministre lors d’une longue entrevue avec The Montreal Gazette dans son bureau de Montréal au Centre-Ville.

Lire l’article dans The Montreal Gazette

Un secrétariat est nommé pour les Anglos (EN)

Visionner l’entretien avec Geoffrey Chambers, vice-président du Quebec Community Groups Network, au sujet de la nomination.

Visionner l’entretien sur CTV News Montreal

Les libéraux tentent de rétablir des liens avec les Anglophones (EN)

Cette semaine, les libéraux ont envoyé une lettre aux ministres fédéraux qui énumérait les défis que les communautés d’expression anglaise doivent surmonter à l’extérieur de Montréal alors que le premier ministre, Philippe Couillard, annonçait qu’il travaille à créer un nouveau bureau administratif dédié aux Anglophones.

Ce groupe fera partie du conseil exécutif du premier ministre et « fera état et exprimera ses préoccupations aux paliers supérieurs du gouvernement », explique Couillard.

Philippe Couillard avait écarté l’idée d’avoir un ministre responsable des Anglophones, mais il est maintenant prêt à la réexaminer.

« Premièrement, c’est mon devoir. Deuxièmement j’y crois », dit-il

Lire l’article et visionner la vidéo sur CTV News Montreal

Le gouvernement Couillard inquiet de « l’assimilation » de communauté anglophones en régions éloignées (EN)

Le gouvernement Couillard se dit inquiet de l’isolement et de l’assimilation de communautés anglophones des régions éloignées du Québec.

Jean-Marc Fournier, ministre responsable des affaires intergouvernementales et de la Francophonie, a dit dans une lettre au ministre fédéral du patrimoine qu’il s’inquiète de l’isolement et de l’assimilation des communautés vivant dans des régions à l’extérieur de Montréal.

La ministre fédérale du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, avait demandé l’automne dernier des détails concernant les préoccupations en lien avec les deux langues officielles du Canada.

Lire l’article sur CJAD 800 AM

 

La Vérif : faut-il s’inquiéter pour la minorité anglophone du Québec?

Le gouvernement du Québec fait appel au fédéral pour venir en aide aux petites communautés anglaises de la province (EN)

Le gouvernement du Québec fait appel au fédéral pourvoir en aide aux communautés anglophones vivant à l’extérieur de Montréal.

Les ministres se disent inquiets de la survie de ces communautés et demandent un appui financier.

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a demandé au leader du gouvernement et ministre de la Francophonie, Jean-Marc Fournier, de partager ses observations au aujet des deux langues officielles du pays.

Fournier a répondu à Joly, dans une lettre de cinq pages, qu’il est préoccupé par les communautés d’expression anglaise vivant à l’extérieur de Montréal.

« Je crois que nous devons garder en tête les problèmes et essayer de trouver, ensemble, des solutions à ces problèmes. », a-t-il dit.

Lire l’article et visionner la vidéo sur CTV News Montreal

Le gouvernement Couillard a pris le déclin anglophone aux sérieux (EN)

QUÉBEC – Les représentants de la communauté d’expression anglaise du Québec saluent la nouvelle que les gouvernements fédéral et provincial portent un nouveau regard sur les façons de composer avec le déclin et l’avenir fragile des minorités vivant en région éloignée.

« Je n’ai jamais vu une lettre de ce genre; elle semble examiner et reconnaître certaines des préoccupations dont nous parlons depuis un moment », explique le président du Quebec Community Groups Network, James Shea, lors d’une entrevue téléphonique.

« Ils ont pris les choses à cœur. Il n’y a pas de doute qu’il y a un sentiment d’isolement chez nos aînés. Nous avons effectivement une génération qui ne parle que l’anglais. ».

Lire l’article dans The Montreal Gazette

Madeleine Meilleur retire sa candidature pour le poste de commissaire aux langues (EN)

“Madeleine Meilleur has pulled out of the running for the job of Canada’s language commissioner, saying the controversy surrounding her candidacy has compromised her ability to do the job.”

Affrontant des questions toujours plus délicates sur le processus entourant sa nomination, Madeleine Meilleur a retiré sa candidature pour le poste de Commissaire aux langues officielles avec une lettre soumise au ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly. Cette dernière a exprimé sa déception face au cours de choses.

Le manque de connaissance de Mme Meilleur sur la minorité linguistique du Québec était également en cause. Alors que trois plaintes avaient été déposées au Commissariat aux langues officielles, le QCGN s’apprêtait à déposer eux aussi une plainte. Le groupe de défense de la minorité d’expression anglaise était surpris des lacunes de Meilleur à l’égard de la communauté qu’il représente.

Lisez l’article dans le Montreal Gazette

 

Madeleine Meilleur se retire de la course pour devenir la commissaire aux langues officielles

“Federal Heritage Minister Mélanie Joly says her controversial pick for the position of official languages commissioner is withdrawing her candidacy.”

Dans une lettre à la Ministre, Madeleine Meilleur a exprimé ses regrets pour la controverse entourant sa nomination. Elle a également conclus que sa habileté à agir en ce titre aurait été compromis. Le leader de l’opposition, Andrew Scheer, a répliqué que cette nomination a embarrassé la réputation du gouvernement.

Les groupes communautaires de deux minorités linguistiques au pays ont salué la décision de Meilleur de se retirer. Le vice président du QCGN, Geoffrey Chambers, a exprimé le soulagement de la communauté face à cette conclusion puisque le processus en soi était problématique. Il espère que le redémarrage du processus amènera moins de désaffection surtout si toutes les parties concernées sont consultées.

Lisez l’article sur le site de CBC News